INFLUENZA AVIAIRE : Communiqué du Président J. Deswarte

Veuillez trouver ci-dessous la communication  concernant le maintien de la suspension de la chasse sur le secteur de Warhem en raison de l’existence d’un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage :

Le couperet est tombé… Suite aux analyses de terrain réalisées ces derniers jours par les services de la DDPP 59, l’existence d’un virus H5 hautement pathogène circulant dans la faune sauvage est confirmée dans la zone de protection des 3 kilomètres autour du foyer d’influenza aviaire sur Warhem. Ces résultats nous plongent dans le plus grand désarroi vis à vis de nos chasseurs de gibier d’eau, de pigeons ou de bécasses puisque la chasse de ces oiseaux reste suspendue jusqu’à nouvel ordre sur la zone des 10 kilomètres autour du foyer initial.

Le Préfet a publié un communiqué qui confirme la suspension de la chasse sur le secteur (cf lien ci-dessous) et nous restons en contact avec ses services pour trouver une issue pour nos activités cynégétiques.

https://www.nord.gouv.fr/Actualites/Actualites/Maintien-des-mesures-de-surveillance-et-de-protection-sanitaire-contre-l-influenza-aviaire

Chers amis chasseurs de migrateurs,

Suite au cas de grippe aviaire découvert au sein d’un élevage situé sur la commune de Warhem, nous avons le devoir d’effectuer un point précis sur la situation actuelle. Si nous comprenons la colère et le désarroi de chacun, quelques précisions semblent nécessaires afin d’éviter les vilaines rumeurs et les pensées fantasmagoriques. Donc voici, point par point, les réponses à vos diverses questions :

– L’élevage Flandres Œufs de Warhem a été touché par le variant N1 du virus de la grippe aviaire. Nous savons que cette forme du virus est transportée par l’avifaune sauvage. La maladie est très certainement entrée au sein d’un bâtiment via les conduits d’aération.

– Ce sont des lois européennes et des consignes ministérielles qui ont conduit à la suspension de la chasse de certaines espèces, que ce soit dans le rayon des 3 ou des 10 kilomètres.

– Dans l’espoir que la chasse soit à nouveau autorisée dans ces secteurs avant le 25 décembre en accord avec la Préfecture, des écouvillonnages ont été réalisés au sein de 9 parcs à appelants de la zone des 3 kilomètres. Malheureusement, des oiseaux sont positifs au H5 dans au moins deux parcs à appelants. Nous sommes actuellement en attente d’informations plus précises à ce sujet. En début de semaine prochaine, nous saurons si les tests positifs le sont bien au variant N1 et si d’autres appelants sont touchés.

– Pour info, la FDC 59 se bat actuellement afin que les appelants des 2 parcs où le virus a été détecté ne soient pas abattus.

– Aujourd’hui se pose la question de l’extension des écouvillonnages à la zone des 10 kilomètres. A l’image du cas précédent, la chasse pourrait être à nouveau autorisée si aucun appelant n’est infecté. Dans le cas contraire, la zone de suspension pourrait être étendue.

Désormais, au regard des commentaires lus sur les différents réseaux sociaux, il est temps de remettre l’église au milieu du village sur certains points :

– Le personnel et les élus de la FDC 59 étaient, sont et seront mobilisés afin de pouvoir sortir le plus rapidement possible de cette crise. Tout aura été mis en œuvre dans des délais extrêmement rapides au cours de la semaine dernière.

– La nouvelle réglementation concernant la chasse pendant les périodes de grippe aviaire (niveau modéré ou élevé) permet à l’ensemble des sauvaginiers français d’exercer leur passion, tant qu’aucun cas n’est avéré à proximité de leurs installations. Aujourd’hui, la chasse aux oiseaux migrateurs est suspendue dans un rayon de 10 kilomètres dans notre département, mais partout ailleurs, ou presque, il est possible de chasser avec des appelants, ce qui n’était pas le cas la saison dernière et les précédentes. Les attaques envers cette nouvelle réglementation semblent donc malvenues.

– je ne suis plus éleveur de gibier. En effet, j’ai pris ma retraite il y a 3 ans. De plus, mon repreneur se situe dans la zone où les lâchers de gibier sont suspendus. Tout le monde est donc logé à la même enseigne.

Soyez certains que la FDC 59 comprend votre colère et qu’elle est au combat afin que vous puissiez vous adonner à votre passion le plus rapidement possible. Cependant, il lui est impossible d’outrepasser les règlements européens et/ou ministériels.

Ce sentiment d’injustice, la fédération l’éprouve aussi car tant que l’on laissera des oiseaux se concentrer sur des zones de non-chasse au-delà de nos frontières, les épidémies ne s’éteindront pas. Les oiseaux belges et hollandais apportent la grippe et ce sont les chasseurs du Nord qui toussent… Il est grand temps que l’Europe agisse au lieu de réagir ! Mieux vaut prévenir que guérir, vous connaissez tous la chanson… Il y en assez de jouer aux apprentis-sorciers !

Pour conclure, nous vous adressons, chers amis chasseurs de migrateurs, tous nos vœux de courage et d’espoir. Nous espérons une sortie de crise rapide et nous nous battons pour vous en ce sens.

Joël DESWARTE

Menu