Dispositions pour le cas des appelants…

Suite au renforcement des mesures de confinement et à la nouvelle « attestation de déplacement dérogatoire »  à produire, le cas des personnes se déplaçant pour aller nourrir des appelants à plus d’un kilomètre n’avait pas été pris en compte et quelques verbalisations avaient eu lieu.

Nous sommes donc intervenu auprès du cabinet de Mme Wargon dont voici la réponse :

« la consigne transmises aux échelons locaux :

  • le déplacement des particuliers détenant des animaux (chevaux, ânes…) non localisés sur le lieu de confinement et nécessitant des soins (alimentation…) est toléré au titre du motif n°5 ;

Cela couvre les appelants. »

 

Nicolas RIVET

Directeur Général

Fédération Nationale des Chasseurs

Menu